Coronavirus: Le coût faramineux d’un report des Jeux olympiques

RMC Sport

De nombreuses voix se sont levées contre un maintien des Jeux olympiques de Tokyo, organisés normalement du 24 juillet au 9 août prochain. Les sportifs canadiens ont annoncés qu’ils boycotteraient la compétition et, lundi, notre ministre de la santé, Oliver Véran, a déclaré qu’il ne souhaitait pas y envoyer les athlètes français.

C’est le même son de cloche côté fédération états-unienne, où les nageurs olympiques ont demandé un report immédiat des 32e Olympiades. Au final, de plus en plus de pays s’insurgent contre l’organisation de cette compétition, en pleine pandémie mondiale.

Vers un report en 2021

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le CIO ne pouvait que prendre une décision et c'est donc officiel ce mardi: les Jeux Olympiques sont reportés et devrotn se tenir au plus tard à l'été 2021. Le gouvernement japonais et les instances sportives internationales avaient auparavant rejeté l’idée d’une annulation pire et simple. Selon une étude, cela coûterait plus de 65 milliards d’euros, tant au niveau des frais d’annulation, du manque à gagner et des coûts impérissables.

Reste donc le report, en 2021. Comme le souhaite le doyen du Comité International Olympique Dick Pound, interrogé par USA Today. Mais combien cela va-t-il coûter?

Un coût quasiment égal à 6 milliards de dollars

D’après l’économiste nippon Katsuhiro Miyamoto, professeur à l’Université de Kansai, la facture grimperait à 5,8 milliards de dollars, soit 5,35...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi