Coronavirus: le constat terrible de Papu Gomez sur Atalanta-Valence

RMC Sport

Depuis Bergame, où il est confiné, Alejandro "Papu" Gomez (32 ans) a accordé une interview au quotidien argentin Ole, dans laquelle il exhorte la population de son pays natal à prendre conscience de la gravité du coronavirus. Le milieu de terrain offensif de l'Atalanta sait de quoi il parle: il évolue au coeur de l'une des plus importantes zones géographiques touchées par le Covid-19 dans le monde, la Lombardie.

Acteur de la saison historique de l'Atalanta, le joueur de poche a aussi évoqué avec gravité les matchs face à Valence, en 8es de finale de la Ligue des champions. Selon des chercheurs et des scientifiques, l'aller disputé en Italie (4-1) le 19 février dernier pourrait avoir fait exploser le nombre de cas en Lombardie mais aussi en Espagne. Valence est en effet devenu une ville particulièrement touchée alors que le club espagnol a annoncé que 35% de ses effectifs avaient été testés positifs. 

"Avoir joué ces matchs est terrible"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Le premier joueur positif a été Garay, mais il était blessé et n'a pas joué contre nous, rappelle-t-il. Mais après le match retour, le médecin, le manager, et plusieurs joueurs, dont un qui avait commencé contre nous, ont été touchés. Alors maintenant, nous attendons tous pour voir si l'un d'entre nous présente des symptômes. Personne pour l'instant. Mais avoir joué ces matchs est terrible..."

Relancé sur le sujet, l'ancien joueur de Catane évoque le trajet de 70 kilomètres effectués par...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi