Coronavirus: les entraîneurs de Ligue 1 pas emballés par les possibles huis clos

RMC Sport

Le seuil épidémique n’est pas encore atteint en France que le coronavirus est déjà présent dans toutes les bouches. Pour limiter la propagation de l’épidémie, le Ministère de la Santé a annoncé ce samedi un certain nombre de mesures préventives ainsi que l’annulation ou le report des événements sportifs accueillant plus de 5.000 personnes dans un espace clos.

Difficile à sécuriser, le semi-marathon de Paris a été annulé et des rencontres de Jeep Elite aussi. Du côté de la Ligue 1, en revanche, aucun report n’est à déplorer pour le moment mais le coronavirus est bien réel.

Finies les poignées de main avant le début des matchs, plus de contacts avec les enfants accompagnant les joueurs lors de leur entrée sur le terrain et peut-être des huis clos… Une situation qui n’enchante pas vraiment les entraîneurs du championnat de France mais qui ne pourront faire autrement.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La Ligue 1 "laissera passer l’orage"

Au sein des clubs de l’élite, un certain nombre de mesures de précautions ont déjà été mises en place et les joueurs limitent les contacts et autres embrassades lors des entraînements. Ce samedi, les rencontres de la 27e journée de Ligue 1 n’ont pas été bouleversées par le coronavirus mais cela pourrait rapidement évoluer. "J’espère que l’on pourra continuer à faire notre métier dans une ambiance festive. Malheureusement, on est soumis aux décisions sans pouvoir donner notre avis, a relativisé Stéphane...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi