Coronavirus : entre remboursements, diversification et rattrapages, les clubs sportifs tentent de rassurer leurs adhérents

Apolline Merle
·1 min de lecture

Perte de licenciés, trésoreries à sec, et absence de visibilité. Depuis un an, les associations et clubs sportifs vivotent. Et l'horizon ne s'éclaircit guère. Le 18 mars dernier, le gouvernement a décidé de reconfiner 16 départements, tout en maintenant un couvre-feu généralisé sur l’Hexagone. A cela s'ajoutent encore la fermeture prolongée des piscines et des gymnases fermés depuis plus de six mois. Le 24 mars, c'était au tour de la Fédération française de football d'annoncer l'arrêt définitif de la saison chez les amateurs.

Malgré une saison 2019/2020 compliquée, tant sur le plan financier que sur celui du maintien des adhérents, les clubs et associations sportifs avaient réussi à sortir la tête de l’eau, tant bien que mal. Pour beaucoup, l’option d’un avoir pour les réinscriptions en septembre dernier leur a permis de conserver leur socle de membres. Même si cela n’a pas empêché une forte chute. En novembre 2020, une enquête réalisée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) auprès de 44 414 clubs, relevait une baisse moyenne de 26% des adhésions dans les clubs et associations sportives. Face à ce constat, le monde amateur s'inquiète de subir une année blanche aux répercussions catastrophiques, y compris pour la saison prochaine.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi