Coronavirus: le foot européen à l'arrêt, une catastrophe économique annoncée

RMC Sport

Lundi, la LFP, après une réunion exceptionnelle du conseil d’administration, a annoncé vouloir coûte que coûte terminer la saison 2019-2020, arrêtée après l’épidémie de covid-19.

Elle propose la date du 30 juin et irait même jusqu’au 15 juillet, dans le pire des cas, pour la dernière journée. Mais la ligue n’est pas la seule à mettre en avant cette absolue nécessité. Avant elle, le président de Lyon, Jean-Michel Aulas, avait invité à tout simplement abandonner les coupes nationales et européennes afin de libérer des places au championnat sur le calendrier.

Il faut finir

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Idem à Nice, où le président Jean-Pierre Rivère est allé plus loin en soumettant le projet de poursuivre au moins jusqu’en novembre. D’abord pour favoriser la reprise et la réathlétisation des joueurs mais aussi s’adapter aux prochains calendriers internationaux, avec la coupe du Monde de 2022, au Qatar, en ligne de mire.

A l’étranger, c’est le même son de cloche. Il faut absolument finir. Tous les clubs anglais, espagnols, allemands, italiens, etc. veulent aller au bout, c’est une nécessité sportive et économique. La simple annulation des championnats du Big-Five pourrait en effet coûter plus de 4 milliards d’euros, selon un rapport du cabinet d’étude KPMG. Et ce sans compter les effets indirects.

Bernard Caïazzo, président de l’AS Saint-Etienne, chiffrait même le coût à 1 milliard d’euros pour la seule ligue 1 française, contre...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi