Coronavirus: l'asso européenne des clubs voit une "menace existentielle" pour le foot

RMC Sport

Une "menace existentielle". Voilà comment la pandémie de coronavirus et ses conséquences directes sur le monde du sport, avec la mise en sommeil de l'essentiel des compétitions, sont qualifiées par l'association européenne des clubs (ECA). Dans une lettre adressée à ses membres (plus de 200) que l'agence Reuters a pu consulter, l'instance dirigée par l'Italien Andrea Agnelli, par ailleurs président de la Juventus, exprime sa vive inquiétude quant à la période actuelle.

Des discussions avec l'UEFA autour du fair-play financier

"Nous sommes tous confrontés à une réelle menace existentielle. Le football est maintenant au point mort, comme nos sources de revenus dont nous sommes dépendants pour payer nos joueurs, nos staffs et d'autres frais d'exploitation. Personne n'est à l'abri. Répondre à ces préoccupations sera le plus grand défi auquel notre jeu et notre industrie aient été confrontés", appuie l'ECA.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dans son courrier, elle indique qu'elle mène des discussions "actives" avec l'UEFA pour tenter d'assouplir prochainement les règles du fair-play financier, mises en place en 2011 pour empêcher les clubs de dépenser plus que ce qu’ils gagnent et pour encadrer les injections de capitaux de la part des propriétaires.

Ces négociations s'inscrivent dans une stratégie visant à "aider les clubs à gérer leurs finances en cette période de crise". Certains ont pris les devants à l'image du FC Barcelone, qui a officialisé jeudi soir la...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi