Coronavirus: Quillot se veut rassurant pour le football français

RMC Sport

Le football français ne panique pas. À cause de l'épidémie de coronavirus, tous les matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 se disputeront à huis clos jusqu'au 15 avril. Quatre journées de chacun des deux championnats sont concernés. La Ligue de football professionnel (LFP) se veut néanmoins rassurante pour la suite de la compétition.

"Nous avons trois objectifs: préserver la santé des joueurs et des spectateurs, assurer le bon déroulement de la compétition et la conduire jusqu'à son terme (...) et le faire dans un souci d'équité", a exposé Didier Quillot, directeur général de la LFP, dans Team Duga sur l'antenne de RMC. Il est convaincu qu'il n'y aura pas besoin d'arrêter complètement le championnat comme l'a fait la Serie A. "En Italie, la situation est beaucoup plus critique qu'en France", observe-t-il.

Des pertes économiques à relativiser

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Sur des possibles reports de matchs, le dirigeant se dit confiant: "Il reste des dates en semaine. (...) Si jamais le risque sanitaire se prolonge, on réunirait le conseil d'administration et on prendrait des décisions. Mais pour l'instant, ce n'est pas le sujet".

Quant aux conséquences économiques, Didier Quillot relativise: "La direction financière de la Ligue est en train de consulter l'ensemble des clubs pour voir les conséquences qu'il y a. Les premières conséquences directes, ce sont les revenus de jour de match, donc de billetterie. On est en train d'identifier cela", estime-t-il, considérant que...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi