Coronavirus: Strade Bianche annulées, Milan-San Remo incertain… le cyclisme à l’arrêt

RMC Sport

L’épidémie mondiale de coronavirus bouleverse totalement le début de la saison cycliste. Après l’interruption du Tour des Emirats avant les dernières étapes en raison de deux cas suspects, c’est bien tout le peloton qui se retrouve à l’arrêt.

Pendant que les équipes Cofidis et FDJ-Groupama rongent leur frein et reste confinées dans leur hôtel d’Abu Dhabi, RCS Sport a annoncé ce jeudi l’annulation des Strade Bianche, première des classiques prestigieuses italiennes.

Le calendrier chamboulé 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Vainqueur l’an passé sur l’épreuve toscane, Julian Alaphilippe ne réalisera pas le doublé en 2020. Si les organisateurs ont longtemps espéré la tenue de la course, le préfet de Sienne a pris la décision ce jeudi de l’annuler.

Les autorités refusent ainsi de prendre le risque de voir le coronavirus se propager dans la région en raison de l’arrivée d’un peloton en provenance de régions touchées.

Censées lancer la saison des classiques italiennes, les Strade Bianche constituent souvent un point de repère avant Milan-San Remo. Mais avec l’annulation de la course siennoise, Tirreno-Adriatico (11-17 mars) ainsi que le premier Monument de l’année prévu le 21 mars prochain se retrouvent plus que jamais dans le doute alors que l’épidémie de coronavirus ne faiblit pas de l’autre côté des Alpes.

Des retraits en cascade

En marge de l’annulation des Strade Bianche et potentiellement des autres courses italiennes,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi