Coronavirus : la très difficile reprise du football professionnel en Chine

rédaction, La
Sport24
/ Panoramic
/ Panoramic

Le retour du championnat de football dans le premier pays touché par la crise du Covid-19 se heurte à de nombreux obstacles.

Des équipes encore effrayées par le coronavirus, des joueurs disséminés dans le monde qui ne peuvent pas rentrer... Reprendre le football après l'arrêt forcé causé par la pandémie de Covid-19 n'est pas une mince affaire, découvrent les Chinois. Le pays où est apparu en décembre le nouveau coronavirus a été l'un des premiers à suspendre son championnat de foot, la Chinese Super League, dès janvier, et est l'un des premiers à envisager de le redémarrer, maintenant que l'épidémie y semble endiguée.

Mais la reprise se heurte à de nombreux problèmes, de mauvais augure pour les grands championnats européens, à l'arrêt eux aussi, et qui se demandent comment terminer la saison. La semaine dernière, puis le 18 avril et le 2 mai ont été murmurés comme possibles dates de reprise de la Super League. C'était avant qu'un Brésilien évoluant en deuxième division chinoise n'attrape le coronavirus, un des cas importés qui font craindre à la Chine une reprise de l'épidémie. Pour ne rien arranger, dimanche, le Belge Marouane Fellaini, évoluant au Shandong Luneng, est devenu le premier joueur de Super League diagnostiqué positif au Covid-19.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Et voilà le championnat encore décalé, à fin mai ou début juin selon le média spécialisé Soccer News. Peut-être même encore plus loin après la fermeture temporaire des frontières et la (...) Lire la suite sur sport24.com

Stop ou encore ? L’avenir d’Ibrahimovic suspendu à la crise sanitaire

Hazard juge sa première saison au Real Madrid «bien pourrie»

Le Barca pourrait proposer un échange avec Griezmann pour recruter Neymar

Pour son agent historique, Griezmann «n'est pas heureux» au Barça

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi