Coronavirus: comment Troyes gère la contamination de Suk

·2 min de lecture

La LFP a annoncé ce vendredi la suspension des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 jusqu'à nouvel ordre en raison de la propagation de l’épidémie de coronavirus en France. Dans la foulée, le club de Troyes a confirmé la détection de deux cas positifs au sein de son groupe dont celui du joueur coréen Hyun-Jun Suk.

Contacté par RMC Sport, le médecin du club Philippe Beury détaille les coulisses d’un tel bouleversement au sein de l’ESTAC.

Troyes a suivi les recommandations sanitaires

Apparue à l’étranger depuis plusieurs semaines, l’épidémie de coronavirus a mis du temps avant de se propager en France. Avant de suspendre ses activités, le club troyen a donc d’abord suivi les recommandations des autorités et des instances dirigeantes du football.

"On a très vite appliqué les mesures sanitaires. Plus de contacts physiques. Régulièrement depuis trois semaines on a des réunions avec le centre de formations, le staff, les joueurs pros et l’administratif, explique ainsi le médecin du club. On a décidé de laisser beaucoup de place à la dimension pédagogique. Par exemple, les joueurs ont interdiction de prêter leur téléphone. Ils doivent aussi respecter une distance d'un mètre."

"Suk avait d’abord mal aux yeux"

En parallèle du renforcement des mesures de protection, le club a alors choisi de procéder à plusieurs tests médicaux au sein de son effectif. Mais rapidement l’état de santé de Hyun-Jun Suk a soulevé...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi