Quand les couloirs de nage remplacent les piscines dans les jardins

Faire creuser un couloir de nage plutôt qu'une piscine classique ? Une tendance qui émerge doucement chez ceux qui veulent crawler plutôt que barboter.

Un effet des exploits de la famille Manaudou ou plus récemment de Léon Marchand ? En tout cas, un certain nombre de Français semblent pris d'une envie de nager. Ils se font construire des piscines à tout-va. Pour la seule année 2021, 91 000. Aujourd'hui, on compte 3,2 millions de piscines en France. Le cycliste Maxime Bouet, qui participe cette année à son 9e Tour de France (avec l'équipe Arkéa-Samsic), a fait construire la sienne il y a quelques années. Mais il s'inscrit dans une tendance un peu particulière : il a fait construire dans son jardin un couloir de nage.

Si vous avez jeté un oeil récemment à un magazine de déco chez le dentiste, vous aurez remarqué que l'on y voit beaucoup de ces piscines longues, étroites, élancées, dévolues à la natation. A priori, on ne l'installe pas dans son jardin pour y bronzer avec un cocktail à la main, comme c'est l'habitude l'été de certains journalistes de notre magazine... Non, un couloir a pour fonction de permettre aux nageurs d'effectuer des longueurs. C'est une piscine sportive destinée aux amateurs de natation.

« On considère qu'un couloir de nage commence à partir de 15 m de longueur, explique Joëlle Pulinx Challet, de la Fédération nationale des piscinistes. La largeur varie de 2,40 m à 3,50 m, quand les dimensions moyennes des piscines en France sont de 8 x 4 m. » Il y a toutefois des couloirs moins longs. Ce qui le définit vraiment, c'est sa structure rectangulaire et son rapport longueur sur largeur très important. En général, pour choisir cette option il faut disposer d'un jardin en longueur.

« Moi, au départ, j'ai choisi le couloir de nage en fonction de la configuration de mon jardin, qui est plutôt en longueur, explique ainsi Maxime Bouet. Mais au final j'en suis très content. Pendant le confinement, j'ai pu effectuer de vraies séances de natation. Bon, la longueur de mon bassin est de 11 m, or je suis plutôt un bon nageur, si bien qu'avec cette distance on arrive vite au bord. Aussi, je nage avec un élastique qui me retient. »

En effet, si l'on veut vraiment nager sans retenue, pour ceux qui en ont les moyens, il faut au moins une longueur de bassin de 15 m. Et l'on voit des couloirs qui font 20 voire 25 ou 30 m. « Mais cela reste une niche, confie Joëlle Pulinx Challet. D'abord parce que la taille des jardins a tendance à diminuer. D'après les données à notre disposition, si l'on considère qu'un couloir de nage fait au moins 15 m de long sur 3 de large, soit 45 m2, ce genre de surface représente 13 % des piscines bâties en France. Or, cette statistique compte aussi les grandes piscines conventionnelles, qui sont nombreuses. »

Pour l'instant, le couloir de nage reste donc confidentiel. La société Desjoyaux est le leader européen dans ce domaine, mais cela reste une part marginale de son chiffre d'affaires global. « Nous réalisons quelque 8 000 piscines par an, explique Gilles Mouchiroud, cadre dirigeant. Les couloirs de nage représentent moins de 10 %. Du reste, nous en avons moins construit en 2021 qu'en 2019 et 2020, car la taille des jardins est moindre. » La surface des parcelles des maisons vendues ces dernières années est en effet en diminution constante.

Mais pour des hôtels ou des gîtes, la construction des couloirs de nage correspond aussi à des critères architecturaux. « C'est souvent pour s'inscrire dans un environnement naturel », explique Gilles Mouchiroud. Il y a en effet une dimension esthétique dans le couloir de nage et c'est pour cela que l'on en voit beaucoup plus dans les magazines de décoration que dans la réalité. « La tendance est d'avoir un couloir de nage de couleur gris clair, avec des margelles plutôt épaisses qui définissent la limite de la piscine, poursuit Mouchiroud. Cela donne des bassins très épurés, qui se fondent dans le paysage. »

Plus naturelles et propices à l'exercice physique
Ainsi, ce type de piscine s'inscrit au sein des critères de notre époque : elles sont plus naturelles et propres à l'exercice physique. Ce n'est en effet pas du tout une piscine familiale, son étroitesse limitant les jeux d'enfants, mais un espace dévolu aux activités sportives. Sa faible profondeur, entre 1,30 m et 1,70 m, est propice à l'aquagym par exemple. Pour ce qui est de l'espace autour, les margelles (le contour de la piscine enterrée) sont plutôt larges et permettent ainsi la circulation, en revanche les couloirs de nage ne sont pas agrémentés d'une terrasse.

Quant aux éléments de sécurité, en général on n'y installe pas de barrière mais des volets intégrés afin de ne pas rompre l'équilibre des lignes de fuite du bassin. D'autant que ce n'est pas une piscine pour enfants, bien que sa faible profondeur permette l'apprentissage de la nage.

Et le coût ? En général, celui d'un couloir de nage est plus élevé que celui d'une piscine classique, tout simplement parce que sa surface est plus importante. En revanche, comme on y nage et qu'on n'y barbote pas, chauffer n'est pas une nécessité. Sportif, on vous dit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles