Coupe d'Afrique des Nations: une bousculade fait huit morts

·2 min de lecture
Thierry Noukeu/AP/SIPA

Au moins huit morts et 38 blessés: tel est le bilan provisoire de la bousculade mortelle à l'entrée du grand stade de Yaoundé avant un match de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), lundi soir.

Au lendemain d'une bousculade qui a fait huit morts à l'entrée du grand stade de Yaoundé avant un match de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), le Cameroun et la Confédération Africaine de Football (CAF) enquêtent et veulent éviter un nouveau drame à l'approche des ultimes rencontres.

Ce lundi soir devait être une grande fête dans le pays hôte. Les Lions indomptables s'apprêtaient à jouer leur 8e de finale contre les Comores au grand stade d'Olembé de la capitale, lorsqu'un mouvement de foule à une porte d'entrée au moins a précipité des dizaines de fans à terre, avant que d'autres ne leur marchent dessus, selon des témoignages convergents recueillis par l'AFP, qui évoquent des forces de sécurité et du personnel sanitaire "dépassés par les événements".

Le professeur André Omgbwa Eballe, directeur de l'hôpital du district d'Olembé, était allé au match et attendait devant la porte Sud, puis a rallié son établissement pour recevoir des dizaines de blessés. "C'était un afflux incroyable, je n'avais jamais vu autant de monde devant ce stade", témoigne le médecin au micro de l'AFPTV.

"C'est quand la police a ouvert les grilles que les uns sont tombés et les autres leur ont marché dessus", poursuit-il. "Là, j'ai vu le courage des Camerounais, c'était vraiment de la débrouillardise, j'ai vu des gens en réanimer d'autres, d'autres faire du bouche à bouche, sinon on aurait eu plus de morts", raconte le professeur, avant de lâcher: "Devant les grilles, la police et le contrôle sanitaire ont été dépassés par les événements."

Comme pour la plupart des rencontres de la sélection nationale, des milliers de supporters étaient massés devant le complexe d'Olembé, certains munis d'un ticket, d'autres non, dans l'espoir de rentrer,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles