Coupe Davis - Les Bleus et Novak Djokovic sous bulle à Innsbruck pour la Coupe Davis ?

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Autriche, qui accueille deux des six groupes de la prochaine Coupe Davis (phase de poules du 25 au 28 novembre), a décidé de confiner ses citoyens non vaccinés ou qui n'ont pas guéri du Covid-19 à partir de lundi. L'équipe de France et la Serbie de Novak Djokovic sont concernées. À onze jours du début de la Coupe Davis, Innsbruck n'a pas la tête au tennis. Ce dimanche, comme un peu partout en Autriche, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la grande place de la capitale du Tyrol pour protester contre la décision du gouvernement de confiner ses citoyens non-vaccinés ou qui n'ont pas guéri du Covid-19 au cours des six précédents mois. lire aussi La vaccination contre le Covid divise sur le circuit Dès minuit, ces derniers, âgés de 12 ans ou plus, n'auront plus le droit de sortir que pour faire leurs courses, pratiquer une activité sportive ou recevoir des soins médicaux. Des contrôles inopinés seront régulièrement effectués. Le chancelier Alexander Schallenberg a justifié cette mesure par la vague de contamination (plus de 13 000 nouveaux cas samedi, une première depuis le début de la pandémie) et la hausse rapide des hospitalisations en soins intensifs qui frappent le pays, où environ 65 % de la population est totalement vaccinée (la moyenne européenne est de 67 %). Huis clos et bulle sanitaire ? La situation pourrait avoir un impact sur la bonne tenue de la Coupe Davis. Comme Madrid et Turin, Innsbruck doit en effet accueillir les rencontres de deux groupes : celui de la France (avec la République Tchèque et la Grande-Bretagne) et celui de la Serbie de Novak Djokovic (avec l'Autriche et l'Allemagne), du 25 au 28 novembre, avant de recevoir un quart de finale le 30. lire aussi Le calendrier de la Coupe Davis « On craint le huis clos », glisse un membre de la Fédération internationale (ITF). Depuis plusieurs jours, celle-ci tente d'obtenir des dérogations pour les six équipes concernées auprès du gouvernement qui envisagerait de les placer dans une bulle sanitaire. À Bercy, Pierre-Hugues Herbert, sélectionné pour le double avec Nicolas Mahut et actuellement au Masters de Turin, avait reconnu ne pas être vacciné. Djokovic, lui, refuse de dire s'il l'est ou non. Menée par Sébastien Grosjean, l'équipe de France (Adrian Mannarino, Arthur Rinderknech, Hugo Gaston et Richard Gasquet qui seront rejoints par Mahut et Herbert) a prévu de se rendre en Autriche samedi après deux jours de stage à Paris. Un programme qui pourrait évoluer en fonction des prochaines annonces du gouvernement autrichien. lire aussi Toute l'actualité du tennis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles