Coupe de France : l'exploit de Canet-en-Roussillon, pensionnaire de Division 4 française, qui élimine l'Olympique de Marseille

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Confiné dans sa chambre d’hôtel marseillaise avant la fin de sa quarantaine, Jorge Sampaoli doit certainement se demander dans quelle aventure il s’embarque. Alors qu’il s’apprête à prendre les commandes de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur argentin a assisté, impuissant devant sa télévision, à la débâcle de ses futures troupes ce dimanche 7 mars à Perpignan, face aux amateurs de Canet-en-Roussillon (N2). Incapables de prendre le jeu à leur compte malgré une équipe quasi-type et les quatre divisions d'écart, les Olympiens ont sombré face à de séduisants Canétois, qui créent l’exploit de ces 16èmes de finale, eux qui n'avaient jusque-là joué que deux matches depuis la mi-octobre à cause de la Covid.

"On a fait de la merde"

Quatre divisions, c’est l’écart supposé entre l’OM et Canet-en-Roussillon. Mais sur la pelouse de Perpignan, c'est passé inaperçu. Bien au contraire. D’entrée de jeu, les Roussillonnais ont joué crânement leur chance, pressant très haut les Marseillais. Parfois en difficulté pour ressortir le ballon, les amateurs ont tenu la dragée haute à l’OM. Il faut dire aussi que l’apathie offensive des Olympiens était idéale pour mettre les Canétois en confiance. Et puis, la magie de la Coupe a illuminé la rencontre. Sur un coup franc...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi