Coupe de France: Trélissac dévoile la somme que l’OM aurait pu lui laisser

C’est la polémique du week-end en Coupe de France. Après la défaite de son équipe ce dimanche en 32es de finale (1-1, 4-2 tab), le président de Trélissac, Fabrice Faure, a regretté que l'OM n'ait pas laissé sa part de la recette, comme le veut habituellement la tradition lorsqu'un club professionnel défie une formation plus modeste. Marseille lui a répondu dans un communiqué, assumant complètement sa décision. Pour l'OM, le club de National 2 (4e division) a déjà fait une belle affaire en engrangeant la moitié de la recette de la rencontre disputée dans le stade Beaublanc de Limoges. Une explication difficilement recevable pour Fabrice Faure.

"Le club de l’OM et son président Eyraud étaient maîtres de laisser ou non la recette au club amateur. C’est leur droit. Je dis simplement que ce n’est pas élégant. Ça fait trois fois que je reçois l’OM. Le président Dassier avait laissé la part, en déduisant les frais de logistique. Le président Labrune avait également déduit la part de logistique et nous avait laissé la part. La part de l’OM, c’est 141.000 euros. Ils avaient 60.000 euros de frais de déplacement", a-t-il avancé dans l’After Foot. Autrement dit, il aurait aimé que l'OM reverse à son club environ 81.000 euros (141.000 - 60.000). Dans son communiqué, l’OM assure de son côté que son déplacement lui a coûté 65.000 euros.

Rien n'impose à un club de laisser sa part

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"La recette totale s'est élevée à près...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi