Coupe de la Ligue - PSG-Saint-Etienne (6-1) : un carré vraiment magique

Un triplé et une passe décisive pour Mauro Icardi. Un but signé Neymar. Angel Di Maria impliqué sur quatre buts ainsi que l'expulsion de Wesley Fofana (31e). Et Kylian Mbappé, auteur de deux passes décisives et un but. Pour sa première de l'année mercredi contre l'AS Saint-Etienne (6-1), le "carré magique" a montré les crocs afin de qualifier le PSG en demies. Une grosse prestation du quatuor, qui a démarré 2020 comme il avait terminé 2019. Avec beaucoup de folie et d'efficacité.

Il n'a d'ailleurs fallu attendre que deux petites minutes pour voir les Parisiens faire la différence sur leur premier tir du match (1-0, 2e). Une inspiration signée Icardi sur un service de Thomas Meunier, qui a donné le ton d'une rencontre à sens unique. Car une fois réduits à dix, les Stéphanois n'ont pratiquement jamais inquiété Sergio Rico. Et Neymar, idéalement lancé par Di Maria, a rapidement creusé l'écart (2-0, 39e). C'était avant que le pauvre Moulin, sur un coup de billard juste avant la pause, ne pousse le ballon dans son propre but (3-0, 44e), à la suite d'une belle combinaison entre Mbappé et Di Maria.

Premier triplé avec le PSG pour Icardi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un score déjà lourd qui s'est alourdi un peu plus après la mi-temps. Le moment choisi par Icardi pour inscrire son premier doublé sous les couleurs parisiennes d'abord (4-0, 49e). Et son premier triplé ensuite (5-0, 57e). Le tout sur deux passes décisives de Mbappé, irrésistible mercredi soir. L'Argentin, ovationné au moment de son remplacement par Edinson Cavani (72e), aurait même pu s'offrir un triplé avec un peu plus de justesse (66e). Mais il s'est vite rattrapé en donnant à Mbappé la possibilité de marquer à son tour. Un ballon poussé dans le but vide par le Français sur un bel enchaînement du n°18 parisien, lui même bien trouvé par Di Maria (6-0, 67e).

Maruo Icardi PSG ASSE Coupe de la Ligue 08012019
Maruo Icardi PSG ASSE Coupe de la Ligue 08012019

Di Maria, justement, s'est rendu coupable d'une faute évitable, sur le jeune Edmilson, qui a permis à Yohan Cabaye de réduire la marque, en deux temps, sur un penalty repoussé au préalable par Rico (6-1, 71e). Un léger couac qui ne ternira pas pour autant la prestation des hommes de Thomas Tuchel. Et en particulier celle des "4 Fantastiques", qui ont montré qu'ils étaient déjà dans le bain malgré un retour récent des congés de fin d'année. Une sortie prometteuse alors que se profile un véritable marathon qui va emmener le PSG jusqu'à son huitième de finale de Ligue des champions, au mois de février. Un rendez-vous si près, et en même temps si loin.

Benjamin Quarez, au Parc des Princes.

À lire aussi