Coupe du monde 2022: les Camerounais, déçus, entendent rebondir

REUTERS - HANNAH MCKAY

Après une première période prometteuse, le Cameroun a totalement disparu en seconde après le but de la Suisse ce jeudi 24 novembre pour son entrée dans la compétition. De quoi laisser un goût d’inachevé chez les Lions indomptables qui promettent de rebondir pour la suite.

De notre envoyé spécial au Qatar,

Incapable de prendre l’avantage en première période, la Suisse n’a pas attendu longtemps au retour des vestiaires pour marquer. La Nati s’est imposée grâce à un but de Breel Embolo. L’attaquant né au Cameroun avait choisi en 2015 de jouer pour la sélection suisse. Il n’a d’ailleurs pas célébré son but. Le joueur de Monaco bien servi par Xherdan Shaqiri a marqué en force face à un Onana, abandonné par sa défense sur ce coup (48e). Ensuite, les Camerounais ont semblé abattus.

« Il va falloir être plus réaliste »

« Nous avons perdu le sens du jeu après le but de la Suisse. La plupart des joueurs ne sont pas habitués à ce genre de compétition. Nous avons eu plus d’occasions et nous n’avons pas eu de chance au niveau de la finition. Il va falloir être plus réaliste », avoue le sélectionneur camerounais Rigobert Song en conférence de presse. Et l’ancien joueur de Lens continue : « Sur les 26 joueurs, seuls trois ont joué un Mondial. Les autres découvrent. Le stress et la peur ont certainement joué. Il reste encore deux matches, mais nous savons que nous n’avons plus droit à l’erreur. Je crois que la prochaine rencontre sera différente. Dans le foot tout est possible et j’y crois. C’est dur de ne pas être récompenser, mais il faut y croire ».


Lire la suite sur RFI