Coupe du monde 2022 : Gianni Infantino et le disque rayé de l'autosatisfaction

Cette 22e édition de la Coupe du monde aborde les quarts de finale, mais le président de la FIFA, Gianni Infantino, savoure déjà sa victoire. Voilà, il n'y a plus grand monde pour parler des problèmes au Qatar, alors même que l'émirat reconnaît du bout des lèvres, par exemple, que le nombre de morts sur les chantiers approche davantage les 500 que les 3 cas de l'ancienne version officielle. Tous les États, y compris occidentaux, se sont agenouillés devant la puissance du foot, c'est-à-dire de la FIFA, et du Qatar. De fait, aucun boycott n'a jamais été vraiment envisagé, mais le bruit de fond médiatique et les critiques des ONG se révélaient déjà trop durs à supporter pour le petit cœur du grand enfant qu'est resté Gianni. Heureusement, les mauvais esprits et les déviationnistes " de l'intérieur " ont été matés et réduits au silence, comme le souligne son google trad français, ce brave Noël Le Graët. " J'ai…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com