La Coupe du monde 2022, l'ultime combat de Louis van Gaal avec les Pays-Bas

Louis van Gaal guidera pour la seconde fois les Oranges au Mondial. (B. Szaba/Reuters)

Rappelé l'an passé à la tête des Pays-Bas alors qu'il avait pris sa retraite depuis cinq ans, Louis van Gaal, âgé de 71 ans, qui a vaincu un cancer, affronte son dernier défi.

Il avait annoncé sa retraite en mars 2019, à 67 ans, ne voyant sans doute plus rien venir, trois ans après avoir été chassé de Manchester United en 2016, malgré la Coupe d'Angleterre, à un an de la fin de son contrat. « Ma femme a aussi le droit de vivre avec Louis van Gaal », avait-il clamé. Mais la « Tulipe de fer » est remontée sur scène durant l'été 2021, après l'Euro manqué des Pays-Bas (8es de finale), qui avaient brillé par leur absence à la Coupe du monde 2018 et à l'Euro 2016.

« J'ai accepté ce poste car personne d'autre n'était disponible », soulignait-il dimanche. À l'époque, il avait aussi présenté les choses ainsi : « Si j'étais la KNVB (la fédération néerlandaise), je me serais également choisi. Je ne fais pas ça pour moi mais pour le foot néerlandais. »

lire aussi : Tout savoir sur les Pays-Bas

La Coupe du monde au Qatar est l'ultime mission de ce personnage au destin hors du commun. Avant de laisser la place à Ronald Koeman - lui aussi ancien sélectionneur des Oranges -, il y arrive invaincu depuis un an, en ayant qualifié son équipe pour le Final Four de la Ligue des nations. En rêvant du Graal pour un pays trois fois finaliste (1974, 1978, 2010) : « Je crois au pouvoir de l'imagination, relevait-il récemment. Si vous pouvez l'imaginer, vous pouvez le devenir. »

Van Gaal (71 ans), on l'adore, on le déteste ou on aime le détester. Chez lui, la discipline et son savoir-faire tactique doivent faire la différence pour gagner en plaisant. « Le problème n'est pas qu'il est Dieu, mais le père de Dieu », avait dit un jour le président du Bayern Uli Hoeness, quand Mehmet Scholl le voyait comme « le meilleur technicien [qu'il ait] jamais vu ».

« Je suis une personne directe, juste et vertueuse. Ce qui peut parfois sembler cruel », avait dit un jour l'intéressé. Récemment, il a fait l'objet d'un documentaire (Van Gaal, l'homme derrière la légende). Le « moi, je » prédomine, nous glissait dimanche un confrère néerlandais. Après l'avoir vu, ceux qui l'apprécient l'adorent encore plus, et inversement.

Un combat silencieux contre le cancerReste qu'il est jusque-là sans doute le troisième meilleur coach de l'histoire néerlandaise, derrière les mythiques Rinus Michels et Johan Cruyff, légende orange absolue. Van Gaal, lui, n'avait pas pu passer de l'équipe réserve de l'Ajax à la première dans les années 70. Mais il est entré dans l'histoire du club ajacide en remportant la Ligue des champions 1995. Avec notamment Edgar Davids et Danny Blind, ses adjoints au Qatar, avec cette équipe jeune et brillante au jeu attractif.

Il a été champion avec l'Ajax, Barcelone, Alkmaar et le Bayern Munich, et s'il a échoué à qualifier les Pays-Bas pour la Coupe du monde 2002, il avait fini 3e en 2014, en ayant fait d'entrée chavirer l'Espagne championne du monde en titre (5-1). En quarts de finale, contre le Costa Rica, (0-0, 4-3 aux t.a.b.), il avait eu cette drôle d'idée de changer de gardien (Krul à la place de Cillessen) juste avant la séance de tirs au but. Un coup fumant, qu'il n'a étonnamment pas osé répéter en demies contre l'Argentine (0-0, 2-4 aux t.a.b.).

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde

Il aborde ce Mondial avec une équipe qu'il considère meilleure qu'en 2014, qui marche derrière lui en rangs serrés, en ayant eu la force de vaincre un cancer de la prostate sans que ses joueurs aient été au courant, après 25 séances de chimiothérapie. « J'ai traversé beaucoup d'épreuves à cause des maladies, avait-il confié au printemps. Ma (première) femme en a été victime. Je ne voulais pas le dire aux joueurs pour ne pas influencer leurs choix et leur détermination. Il ne fallait pas qu'ils sachent. Je sais faire preuve de beaucoup de discipline et de volonté. » Ce qu'il attend aussi de son équipe dès ce lundi.