Coupe du monde 2022 : Comment le Qatar s’est imposé comme « le centre du monde arabe »

Patrick T. Fallon / AFP

FOOTBALL - Après avoir subi un blocus massif mené notamment par l’Arabie saoudite de 2017 à 2021, le Qatar a renversé la donne diplomatique jusqu’à s’afficher main dans la main avec son voisin depuis le début de la compétition

On passera rapidement et pudiquement sur le match d’ouverture du Qatar, si faible face à l’Equateur dimanche (0-2). Les images des tribunes du stade Al-Bayt désertées au fil de la seconde mi-temps ont contribué à dévaloriser un Mondial déjà contesté par une bonne partie des opinions publiques occidentales. Mais elles ne doivent pas occulter la ferveur qui a animé le pays hôte lors des premières rencontres de l’Arabie saoudite, de la Tunisie et du Maroc.

Les trois sélections ont puisé dans ce bruyant soutien pour signer de bons résultats, de quoi satisfaire le souhait des organisateurs, soucieux d’accueillir « la Coupe du monde de tous les Arabes ». « Lors de la cérémonie d’ouverture, il y avait vraiment ce message d’union de la part des présidents et des souverains de la région », souligne le chercheur en géopolitique Raphaël Le Magoariec, coauteur avec Nabil Ennasri de l’ouvrage L’empire du Qatar : le nouveau maître du jeu ? aux éditions Les Points sur les I.



« Le Qatar a voulu montrer qu’il était (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coupe du monde 2022 : Le traditionnel album Panini et ses vignettes mis sur la touche ?
France-Australie : Giroud, « The Walking Dead »… Toutes les fois où il est sorti de sa tombe pour nous faire mentir
France-Australie : « On ne pouvait pas ne pas regarder », les supporters n'ont pas boudé les bars