Coupe du monde 2022 : Mais qu'a l'Australie dans les poches ?

Le souffle de Graham Arnold, 59 ans, s'est coupé quelques minutes, le 16 octobre dernier. Sous ses yeux, un match de Serie A, Hellas Vérone-AC Milan, et surtout un homme : Ajdin Hrustic, allongé avec la tête entre les doigts sur le gazon du stade Marcantonio-Bentegodi. Habitué à tirer les coups de pied arrêtés de son clan, le numéro 10 du club véronais vient, sur consigne donnée à la mi-temps par son coach, de laisser Simone Verdi filer au poteau de corner et de disputer un inhabituel duel aérien avec un milieu milanais, en l'occurrence Sandro Tonali, d'où il est très mal retombé. Quelques minutes plus tard, c'est la tête très basse que Hrustic apparaît de nouveau à l'écran avant de sortir de la pelouse. Pendant deux jours, tout tourne en boucle dans la tête du bonhomme, notamment ce bruit de claquage qu'il dit avoir entendu 48 heures plus tôt. Puis, la respiration. Après le passage d'une IRM, diagnostic est posé : Ajdin Hrustic peut…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com