Coupe du monde 2022 : Le rebond ou la fin, Didier Deschamps joue une partie de son héritage au Qatar

FOOTBALL - Le sélectionneur français, qui démarre sa Coupe du monde ce mardi face à l’Australie, ne bénéficie plus de la même mansuétude après le retentissant échec de l’Euro 2021

De notre envoyé spécial à Doha,

La scène nous a quelque peu fait halluciner. Accroupi au bord de l’estrade, dans la gigantesque salle de conférences du non moins gigantesque centre de presse de Doha, lundi midi, Didier Deschamps prend la pose, tout sourire, avec plusieurs journalistes étrangers comme électrisés par la présence du double champion du monde. Ce genre de pratique sort clairement du cadre d’une conférence de presse de veille de match de Mondial, mais le sélectionneur accepte sans broncher. « Faisons vite, j’ai quand même une journée chargée », prévient-il simplement. Une attitude décontractée qui tranche singulièrement avec celle de la veille, sur le plateau improvisé par Téléfoot dans la cour de l’hôtel des Bleus.



Deschamps apparaît tendu et chaque question du journaliste Fred Calange au sujet du forfait de Karim Benzema amène des réponses sèches, incisives, comme s’il se sentait poussé dans les cordes. Notre confrère de TF1, diffuseur officiel des Bleus, n’est pourtant pas connu pour être le poil à g(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Equipe de France : Bah alors DD, c’est quoi cette liste en béton armé pour le Qatar ?
Equipe de France : Pourquoi Deschamps a jeté sa défense à trois aux oubliettes de l’histoire ?
Coupe du monde 2022 : Et si Deschamps bluffait à mort avec sa défense à quatre pour les Bleus ?
Coupe du monde 2022 : Le vent se lève et Karim s’en va… Le journal des Bleus
Coupe du monde 2022 : Sourires et remobilisation, la vie des Bleus continue sans Benzema