Coupe du monde au Qatar : la bataille mortelle des chiffres

6750. C'est, selon le Guardian, le nombre de travailleurs étrangers morts au Qatar entre 2011 et 2020. Pour arriver à ce total, le média britannique a additionné la somme des décès de ressortissants sri lankais, pakistanais, népalais indiens et bangladais vivant au Qatar, fournie par leurs ambassades. Ces chiffres ne prennent pas en compte la cause du décès, n'incluant donc pas que les accidents du travail. Il ne prend pas en compte non plus le nombre de travailleurs africains ou venus des Philippines, pourtant nombreux au Qatar. D'autres statistiques liées aux décès des travailleurs au Qatar existent mais elles se heurtent, comme à celle du Guardian, à un manque de transparence des autorités et à l'absence de données, les rendant approximatives voire inexactes.

Aucun certificat de décès ou de preuve médicale


Pour construire ses stades, le Qatar a fait appel à environ 13 000 travailleurs…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com