Coupe du monde : une liste de 12 joueuses avec Iliana Rupert

rupert (iliana) (A. Martin/L'Équipe)

Quelques heures après la défaite contre le Japon en match de préparation pour la Coupe du monde (59-69), le sélectionneur Jean-Aimé Toupane a livré la liste des 12 joueuses qui disputeront la compétition (22 septembre-1er octobre). Sans réelle surprise.

Dans la foulée de la défaite de l'équipe de France face au Japon dimanche (59-69), pour ce qui constituait le dernier match de préparation officiel de la sélection avant le début de la Coupe du monde qui se tiendra à Sydney (22 septembre-1er octobre), Jean-Aimé Toupane et son staff se sont réunis afin de coucher les noms des douze joueuses retenues afin de disputer le grand rendez-vous de l'année.

Les 12 joueuses retenues

Meneuses : Marine Fauthoux (21 ans, 1,74 m), Lisa Berkani (25 ans, 1,76 m), Marie-Eve Paget (27 ans, 1,71 m)
Arrières - Ailières : Marine Johannès (27 ans, 1,77 m), Sarah Michel (33 ans, 1,80 m), Gabby Williams (26 ans, 1,80 m), Kendra Chery (21 ans, 1,88 m)
Intérieures : Iliana Rupert (21 ans, 1,94 m), Helena Ciak (32 ans 1,97 m), Ana Tadic (23 ans, 1,95 m), Marième Badiane (27 ans, 1,90 m), Alexia Chartereau (24 ans, 1,91 m)

Rupert toujours aux États-Unis pour la WNBA

Le technicien n'a réservé aucune vraie surprise dans le groupe convoqué : les sept rescapées des derniers Jeux Olympiques sont toutes reconduites, en attendant, surtout, l'arrivée d'Iliana Rupert, actuellement retenue aux États-Unis puisqu'elle dispute la finale du championnat américain (WNBA) avec sa franchise des Las Vegas Aces. « Elle rejoindra le Groupe France à Sydney dès la fin de sa saison avec sa franchise », a ainsi précisé la fédération.

Le quatrième match (sur cinq possibles) se jouera dans la nuit de dimanche à lundi et pourrait sacrer les Aces en cas de victoire. Un scenario qui soulagerait le staff des Bleues, qui sait qu'un temps d'adaptation sera nécessaire à la future pensionnaire de la Virtus Bologne (Italie). Ce qui pourrait d'ailleurs la priver des deux premiers matches de la compétition, contre l'Australie en ouverture (le 22 septembre à 12h30 heure française), puis contre le Canada le lendemain (10 heures, heure française).

Un secteur intérieur dense

C'est probablement pour compenser ce forfait anticipé que Toupane a décidé de garnir son secteur intérieur de trois pivots (avec Helena Ciak et Ana Tadic, qui disputera sa première compétition avec les A), accompagnés dans le secteur intérieur par Marième Badiane - déjà présente au Mondial 2018 et à l'Euro 2019 - et Alexia Chartereau, très en vue contre les Japonaises (17 points chacune).

Les postes extérieurs seront tractés par deux Marine : Fauthoux et Johannès. La première sera épaulée à la mène par Lisa Berkani et Marie-Eve Paget, qui joueront toutes les deux leur première grande compétition internationale en bleu (du 5 contre 5). Pauline Astier, passée du statut de partenaire d'entraînement à celui de joueuse complètement intégrée au groupe, a peut-être été jugée trop courte après s'être blessée à la cheville vendredi contre l'Australie. Mamignan Touré, Assitan Koné et Marie Pardon rentreront également en France.

Sarah Michel sera la capitaine de cette équipe de France new-look tandis que Gabby Williams, arrivée à Sydney depuis les États-Unis en début de semaine, fera partie des cadres sur lesquels les Bleues pourront s'appuyer. L'ailière Kendra Chery fera elle aussi office de nouvelle tête.

lire aussi

L'actualité du basket