Coupe du monde : Même sans Neymar, le Brésil y croit

Neymar a été très remuant avant sa blessure contre la Serbie. (P. Lahalle/L'Équipe)

Le Brésil refuse de dramatiser l'absence de Neymar, officiellement forfait pour le deuxième match de cette Coupe du monde (face à la Suisse, lundi, 17 heures). Question d'habitude, et d'options désormais convaincantes sur le banc...

C'est un signe qui ne trompe pas. Ce ne sont pas les larmes de Neymar, ou même sa cheville enflée, qui faisaient la une des journaux brésiliens, vendredi matin. Richarlison lui a volé la vedette. Il faut dire que la papinade de l'attaquant de Tottenham méritait le détour et elle s'est affichée presque partout. Mais l'envol du pigeon, son surnom, n'a pas non plus occulté « l'inquiétude » (O Globo) entourant le sort du numéro 10, touché à la cheville droite après un tacle du Serbe Milenkovic. « C'est ennuyeux mais ça ne semble pas si grave et la Seleçao a d'autres atouts », positivait Kleber, en observant les journaux affichés sur son kiosque préféré.

lire aussi : La soirée de l'angoisse de Neymar (Brésil), blessé à la cheville face à la Serbie

Et même quand le forfait de Neymar pour le prochain match (face à la Suisse, lundi, 17 heures) s'est confirmé, personne n'a paniqué. Même les télés brésiliennes n'ont pas interrompu leurs programmes pour évoquer l'absence de leur vedette. « Ce n'est malheureusement plus une nouveauté. Je crois qu'on s'est habitués à jouer sans lui. N'oubliez pas que le dernier trophée du Brésil (Copa America 2019) a été remporté sans Neymar » a rappelé Paulo Vinicius Coelho, commentateur sur TV Globo.

Le médecin de la Seleção annonce les forfaits de Neymar et Danilo face à la Suisse

Neymar a d'ailleurs disputé seulement 25 matches sur les 42 joués par la Seleçao depuis sa blessure contre le Qatar, en mai 2019, juste avant la Copa America. « Depuis 2019, le Brésil a compris qu'il peut jouer sans Neymar, nous a confirmé Adailton, ancien attaquant du PSG. L'équipe est plus importante qu'un seul joueur, même si celui-ci est extraordinaire. Aujourd'hui, la Seleçao peut supporter une telle absence et c'est pour ça qu'on n'en fait pas tout un drame. »

Absent contre la Suisse, le numéro 10, avec l'aide de Ricardo Rosa, son kiné, va tout faire pour revenir au plus vite. « Neymar va disputer la Coupe du Monde ! Vous pouvez en avoir la certitude absolue », a martelé Tite, convaincu de la capacité de résilience de son artiste. C'est aussi ce que Filipe Luis, consultant sur SporTV, a laissé entendre. « Neymar est un guerrier, il sait jouer avec la douleur. Si son entorse était gravissime, il ne serait pas resté 10 minutes de plus sur le terrain avant de sortir », a tenté de rassurer le latéral gauche du Flamengo.

lire aussi : Les tops-flops de Brésil-Serbie : Richarlison salvateur

Paqueta dans un rôle plus offensif ?En attendant, Tite va devoir composer une équipe sans lui. En l'absence de Coutinho (absent au Qatar pour blessure), plusieurs options s'offrent à lui. Aligner Lucas Paqueta dans un rôle plus offensif, ce qui l'obligera à titulariser Fred ou Bruno Guimaraes aux côtés de Casemiro. Ou offrir une chance à Rodrygo, 21 ans (1 but en 9 sélections), ou Antony, 22 ans (2 buts en 12 sélections). « Il n'y a personne avec le profil de Neymar. Tite devra changer un peu son modèle de jeu mais ça ne m'inquiète pas », positive Adailton, désormais entraîneur adjoint à la Juventude. « Moi, je miserai sur Rodrygo qui semble en pleine forme », a estimé Grafite, l'ancien buteur désormais consultant sur SporTV. Attaquants et milieux ont maintenant quelques séances pour convaincre leur entraîneur de les jeter dans le grand bain.

lire aussi : Résultats et calendrier du groupe G