Coupe du monde : A Rio, la détresse des supporters brésiliens

© REUTERS

Tendu vers son grand rêve d'un sixième titre mais encore rattrapé par la réalité du terrain, la Brésil a chuté dès les quarts de finale du Mondial-2022 contre la Croatie (1-1 a.p., 4-2 t.a.b), sonnant sans doute le glas de la génération Neymar, incapable d'égaler ses illustres devancières.

À lire aussi Coupe du Monde : La Croatie sort le Brésil aux tirs au but

Inaccessible sixième étoile... La Seleçao pensait avoir mis toutes les chances de son côté en arrivant au Qatar, forte d'une défense solide, d'une attaque redoutable orchestrée par "Ney", et d'un technicien expérimenté, vainqueur de la Copa América 2019. Son début de tournoi plutôt maîtrisé avait alimenté tous les espoirs, malgré la blessure de son maître à jouer.

Et puis patatras: ce n'est pas encore cette année que le Brésil décrochera son "hexacampeonato", cette sixième Coupe du monde qui se refuse à l'équipe auriverde depuis son dernier sacre en 2002. Soit 24 ans de disette au moins, comme la longue traversée du désert entre le Brésil de Pelé, sacré pour la troisième et dernière fois en 1970, et celui de Romario titré en 1994.

En chutant avant les demi-finales, l'équipe de Neymar n'a pas fait mieux qu'en 2006, 2010 et 2018. Et son meilleur parcours, depuis le titre de 2002, la demi-finale du Mondial-2014 à domicile, reste marqué par l'humiliation subie contre l'Allemagne (7-1), futur vainqueur.

Le Brésil a désormais rendez-vous en 2026, dans un tournoi organisé au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique

...
Lire la suite sur ParisMatch