Les coureurs de l'équipe suspendue Gazprom-RusVelo demandent à rencontrer le président de l'UCI

·2 min de lecture

Suspendue depuis le 1er mars après l'invasion russe en Ukraine, l'équipe Gazprom-RusVelo est toujours mise à l'écart. Ses coureurs ont demandé à rencontrer le président de l'UCI David Lappartient, en critiquant le peu d'action de l'instance en leur faveur.

« Il est temps de (nous) donner des réponses. Arrêtez de parler, agissez. » Dans un texte publié sur Twitter mardi, le coureur italien Nicola Conci a exhorté l'Union cycliste internationale (UCI) à prendre une décision dans le dossier de l'équipe russe Gazprom-RusVelo. L'UCI a suspendu la formation le 1er mars, en réponse à la guerre en Ukraine, et les 20 coureurs sont privés de course, sauf ceux qui ont pu disputer le Tour de Sicile avec le maillot de l'équipe nationale italienne.

« Cela fait déjà 50 jours que mes coéquipiers et moi avons vu révoquée la possibilité de faire notre travail. Nous avons vu nos salaires et nos objectifs être suspendus », poursuit Nicola Conci, l'un des sept coureurs transalpins de Gazprom qui compte également neuf coureurs russes dont Ilnur Zakarin.

Les coureurs veulent rencontrer David Lappartient

« Nous ne voulons pas de cette guerre et maintenant, nous sommes seuls et non payés, ajoute son coéquipier Marco Canola sur le site de la BBC. Les coureurs et le staff n'ont plus de travail. Ce que nous avons fait ces dernières années a disparu. » Fin mars, le patron de l'équipe russe, Renat Khamidulin, avait annoncé être en quête d'un nouveau sponsor pour reprendre la saison.

Sur ses réseaux sociaux, l'équipe s'est séparée de la marque de gaz russe en faveur du nom « Professional Cycling Team » en espérant un nouveau namer. Les coureurs espèrent rencontrer le président de l'UCI, David Lappartient, pour trouver une solution. « Je lui demande de venir nous parler, de ne pas avoir peur », déclare Marco Canola. Lappartient était en Suisse ce vendredi au côté du président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, à la rencontre des athlètes ukrainiens réfugiés dans le pays après la guerre en Ukraine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles