Courir à jeun est-il recommandé ? On a demandé à un médecin !

Aurez-vous assez de carburant pour tenir la distance sans faire de malaise si vous partez le ventre vide ? Ou le poids des multiples tartines ingérées avant l'effort va-t-il l'interrompre prématurément après quelques centaines de mètres ? Voilà les questions que vous vous posez certainement sur le running à jeun, que vous fassiez partie de la première école ou de la seconde. « En fait, tout dépend de ce que l'on veut » assène d'emblée le docteur Gilles Mondoloni.

Moins manger pour mieux courir

Si vous courez dans le but d'améliorer vos performances sportives, courir sans avoir mangé est en effet une bonne stratégie. « On sait que la perte de graisse est favorisée par l'effort à jeun » confirme l'expert. « Vous allez donc augmenter votre capacité à courir en perdant du poids puisque vous aurez plus de muscles, moins de graisses et moins de poids à tracter. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Mais ce n'est pas tout : en habituant votre corps à solliciter les graisses en premier lieu pendant l'effort - « et ne vous inquiétez pas, on peut en perdre quelques kilos sans souci parce que nous avons partout dans l'organisme, même quand nous sommes minces » - vous allez également éviter de vider votre réserve de glycogène. « Ce sont les sucres contenus notamment dans le foie, et les stocks ne durent pas indéfiniment. »

Bref, si vous visez un record du Marathon du Paris ou si vous avez tout simplement envie de perdre des kilos superflus, mangez plutôt (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Qu'est ce que la dysplasie ectodermique dont souffre l'acteur Abde Maziane ?
Bactéries résistantes : les chercheurs ressortent un antibiotique des années 40
Quels sont les médicaments qui font le plus grossir ?
Parkinson : l'activité physique permet vraiment de prévenir le risque chez les femmes
Hydrotomie percutanée : quels sont ces soins qui ont valu à des infirmiers des sanctions ?