La course à pied à obstacles testée pour remplacer l'équitation

L'équitation disparaît du pentathlon moderne. (P. Lahalle/L'Équipe)

Une course à pied à obstacles va bien être testée pour remplacer l'épreuve d'équitation du pentathlon moderne après les Jeux Olympiques de 2024.

La Fédération internationale de pentathlon moderne (UIPM) a confirmé qu'une course à pied d'obstacles sera testée pour remplacer l'épreuve d'équitation après les Jeux Olympiques de Paris 2024.

« Deux variantes de la course à obstacles ont été sélectionnées pour être testées parmi plus de 60 propositions de remplacement de la discipline d'équitation dans le pentathlon moderne. Après ces tests complets, une décision finale sera prise par le congrès de l'UIPM », a indiqué la Fédération.

Le scandale Saint Boy

Cette refonte de la cinquième discipline de pentathlon moderne aux côtés de l'escrime, du tir, de la course et la natation, fait suite au scandale provoqué lors des JO de Tokyo par l'affaire Saint Boy, du nom du cheval qu'une cavalière allemande et son entraîneure avaient frappée. En tête de la compétition, Annika Schleu avait eu le plus grand mal à contrôler sa monture, tirée au sort comme le veut le règlement.

Pour l'heure, le pentathlon moderne n'est pas assuré de figurer aux JO 2028 de Los Angeles car il ne figure pas dans la liste des 28 sports olympiques, tout comme la boxe ou l'haltérophilie.

lire aussi

Toute l'actualité du pentathlon moderne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles