Les courses de W Series auront lieu sur les GP de F1 en 2021

Benjamin Vinel
·3 min de lecture

Le championnat 100% féminin W Series, qui a connu sa première saison en 2019 avant de devoir annuler la seconde campagne face à la crise du coronavirus, fera son retour l'an prochain avec un programme prévu intégralement aux côtés de la Formule 1 : huit courses auront lieu lors de huit Grands Prix différents, à définir.

Lire aussi :

Au cœur de la première course de W Series

W Series évoluait précédemment aux côtés du DTM, compétition qui est toutefois bien mal en point après les départs successifs de Mercedes, Aston Martin et BMW en trois ans. Six courses avaient eu lieu en 2019, ainsi qu'une épreuve à grille intégralement inversée qui ne comptait pas pour le championnat. Pour 2020, ce sont huit courses qui étaient au programme : six aux côtés du DTM et deux avec la Formule 1, à Austin et à Mexico. W Series profite désormais de la réorganisation du calendrier F2 et F3, puisque ces deux compétitions ne vont plus se rendre sur les Grands Prix simultanément, pour s'y octroyer une place.

Rappelons que ce championnat met aux prises 18 femmes sélectionnées sur des critères uniquement liés au talent, sans qu'elles doivent apporter de budget, au volant de monoplaces de type F3 ; le line-up initialement prévu pour 2020 sera conservé l'an prochain. Leur classement final leur fait gagner des primes financières allant jusqu'à 500'000 $ (424'000 €) pour la Championne, et contrairement à ce qu'il en était en 2019, le top 8 marque des points de Super Licence selon le barème 15-12-10-7-5-3-2-1. La Formule 1 coche ainsi une case de son initiative #WeRaceAsOne, Ross Brawn (manager sportif de la F1) soulignant avec cette annonce "l'importance de bâtir une plus grande diversité dans notre sport".

"Après une saison inaugurale si réussie, nous sommes absolument ravis de nous associer à la Formule 1 pour 2021 et au-delà", se félicite pour sa part Catherine Bond Muir, PDG de W Series. "La Formule 1 est de loin la catégorie reine du sport automobile, et quand nous avons promis de développer et d'améliorer W Series à l'avenir, un partenariat avec la F1 était forcément notre objectif ultime. Il n'y a pas de doute sur le fait que, maintenant que W Series va évoluer aux côtés de – et en collaboration avec – la Formule 1, notre portée, notre impact et notre influence dans le monde entier vont s'accroître significativement."

"Tout ce qui a fait de W Series un succès si populaire en 2019 va demeurer. Les voitures seront identiques, les courses seront serrées et compétitives, et notre mission sera toujours d'aider les femmes pilotes à faire carrière. Nous voulons que W Series soit un divertissement, et nous allons vous divertir en effet. Mais nous voulons aussi devenir un tremplin incontournable pour toute femme qui veut faire carrière professionnellement en sport auto, et notre proximité avec la Formule 1 va contribuer à ce processus. Le fait que W Series soit désormais éligible à des points de FIA Super Licence sera également un facteur important à cet égard."

Rappelons que la saison 2019 de W Series avait vu le sacre de . Toutes trois ont été aperçues dans de nouveaux championnats en 2020 : Powell a fini quatrième du Jaguar I-Pace eTrophy, Visser a couru en ELMS et s'est classée neuvième de la catégorie LMP2 au Mans avec l'équipage 100% féminin du Richard Mille Racing Team, tandis que Chadwick a terminé quatrième de F3 Asie cet hiver avant de se lancer en Formule Régionale, où elle occupe le neuvième rang bien loin de ses coéquipiers chez Prema Powerteam.