Courtois, factionnaire de la Maison-Blanche

SO FOOT
·1 min de lecture

Dans sa solitude, Mohamed Salah a peut-être repensé à ces paroles qu'il avait lâchées fin mars avant la double confrontation face au Real : "J'étais comme Vinícius, je ne savais pas marquer, surtout à mes débuts à Bâle puis à la Fiorentina. J'avais énormément de déchet technique, notamment devant le but." Ce mercredi soir, c'est donc l'heure de compter les points. L'Égyptien a bien trouvé les ficelles la semaine dernière face au Real du fameux Vinícius, mais le Brésilien est lui sorti de ces 180 minutes avec deux buts dans la besace et la qualif' en poche, quand le Moh restait à quai avec son pion comptant pour du beurre. Il restera sans doute à Salah quelques flashs, comme ce face-à-face qui aurait pu tout changer, après 117 secondes de jeu, et sur lequel le Pharaon n'a trouvé que l'imposant panard du bonhomme de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com