Covid 19 : les compétitions sportives fortement perturbées

Samuel Martin (iDalgo)
Reuters

par Samuel Martin (iDalgo)

Une épidémie qui inquiète. Depuis quelques semaines, les contacts sont à éviter pour les joueurs mais aussi pour les supporters en raison de la propagation du coronavirus. Pour remédier à cela et éviter toute propagation, les directions des évènements sportifs prennent des décisions strictes. Tout d'abord, le match entre l'Inter et la Juventus annulé la semaine passée se jouera finalement ce dimanche, mais à huit clos. En revanche, la direction du championnat suisse a elle informé qu'aucune rencontre ne serait disputée jusqu'au 23 mars. Une annulation que n'ont pas tardé à suivre les représentants d'autres sports, et la liste est longue. Les Grand Prix de Moto GP (Qatar) et de Formule 1 (Chine) sont reportés, même constat pour les deux prochaines apparitions de l'Italie dans le Tournoi des Six Nations face à l'Irlande (07/03) et l'Angleterre (14/03). En cyclisme, de nombreuses écuries telle que la Movistar renoncent à Paris-Nice tandis que la course italienne du Tirreno-Adriatico prévue du 11 au 17 mars n'aura pas lieu, tout comme la classique Milan-San Remo programmée le 21 mars. La Pierra Menta (11 au 14 mars), étape renommée de la Coupe du Monde de Ski Alpin, est elle aussi ajournée. Sans supporters dans leur stade depuis le week-end dernier, les clubs italiens vont devoir faire preuve de patience puisque les huit clos ont été étendus au 3 avril par les autorités du football transalpin. Le 8e de finale retour de Ligue des Champions entre la Juventus et l'Olympique Lyonnais est fortement menacé. Attendu le 5 avril prochain, le marathon de Paris se déroulera à une date ultérieure. Enfin, les championnats d'Europe d'athlétisme en salle qui devait avoir lieu ce mois-ci ne se disputeront qu'en 2021.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi