Covid-19: le ski européen en désordre

·2 min de lecture

En France les remontées mécaniques des stations de ski vont-elles rester fermées à Noël ? Finalement, c’est le Conseil d’État qui va trancher, il a été saisi ce mercredi de la question. Ailleurs en Europe, les positions sont très diverses, l’Allemagne qui réclamait une règle commune de l’UE n'a pas été entendue, les pays agissent en ordre dispersé au gré des situations sanitaires locales et des impératifs économiques.

Passer Noël ou le Nouvel An sur les cimes des Alpes ou des Pyrénées ? Un rêve après le confinement, mais surtout un casse-tête pour les Européens, Covid oblige.

En France, on pourra séjourner à l'hôtel dans une station de sport d’hiver : shopping luge et raquettes restent au programme, mais pas question de faire du ski alpin, les hôpitaux sont déjà plein, les autorités veulent éviter les jambes cassées. Et pour faire passer l’envie de traverser la frontière pour skier en Suisse par exemple, le président Macron lui-même a annoncé des mesures « restrictives et dissuasives ».

► À lire aussi : Skier au temps du Covid-19 est possible à condition d'habiter en Suisse

Pour l’Autriche, principale destination de ski en Europe, il était impensable de ne pas ouvrir les remontées mécaniques, mais les hôtels en revanche resteront fermés, un geste fair-play vis à vis notamment du voisin allemand qui n'en démord pas pour éviter une extension de la pandémie les les domaines skiables doivent rester fermer. En Italie et en Espagne la question n'est pas encore tranchée.

Une chose est sûre les professionnels sont inquiets, les fêtes de fin d'année représentent parfois un quart des revenus annuels des stations et villages de montagne.

À écouter aussi : Déconfinement: les stations de ski se préparent malgré l'inquiétude