Covid-19 dans le XV de France : "Il fallait des sanctions", estime Jean-Claude Skrela qui déplore un manque d'"exemplarité"

franceinfo
·1 min de lecture

"Il fallait des sanctions" face à la circulation du Covid-19 à l'intérieur de la bulle sanitaire du XV de France, a déclaré, vendredi 5 mars sur franceinfo, Jean-Claude Skrela, élu d'opposition au comité directeur de la Fédération française de rugby et ancien sélectionneur du XV de France. Dénonçant un manque d'exemplarité, il s'étonne des conclusions de la Fédération qui établit que personne n'a enfreint le protocole. Cette "enquête interne fait rire tout le monde (…) moi j'ai un peu honte de voir la façon dont cela a été traité", dit Jean-Claude Skrela, qui est candidat à la présidence de la fédération face à Bernard Laporte.

franceinfo : Cette conclusion sur l'absence de faute vous satisfait-elle ?

Jean-Claude Skrela : Non, pas tout à fait. Je suis quand même étonné des conclusions du rapport interne, et je suis surpris de ce qu'a dit le ministre de l'Éducation nationale et des Sports. Il fallait des sanctions. Au-delà des sanctions, je crois que s'ils nomment des personnes pour encadrer l'équipe de France, c'est qu'il y a eu quand même des choses qui se sont passées. Je voudrais en citer quelques-unes : vous vous souvenez des photos parues dans la presse, où on voit le président de la Fédération, Bernard Laporte, et Serge Simon [vice-président de la Fédération et "Covid manager" des Bleus] sans masque au milieu des joueurs ? Que peut dire le peuple ? Après ça, comment le peuple peut comprendre de recevoir une amende quand il ne porte pas de masque dans la rue ? Ce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi