Création d'une "Super Ligue" de football : la "valeur" de la Ligue des Champions deviendrait "bien moindre qu'aujourd'hui", estime un économiste du sport

franceinfo
·1 min de lecture

Alors que l'UEFA annonce qu'elle exclura de ses compétitions les clubs qui participeront à une "Super Ligue" voulue par douze grands clubs européens, Christophe Lepetit, économiste du sport au Centre de droit et d’économie du sport de Limoges (CDES), estime que "sans 12, 15 voire 20 des principaux clubs européens", la "valeur" de la Ligue des Champions deviendrait "bien moindre qu'aujourd'hui".

franceinfo : Cette "Super Ligue" pourrait-elle à terme coexister avec la Ligue des champions ?

Christophe Lepetit : On peut l'imaginer en effet. Dans le basket européen, il existe déjà une superposition de compétitions entre l'EuroLigue, privée commerciale, et la Basketball champions league, fédérale. Une telle situation poserait de nombreuses questions dans le football.

Première question : quelle valeur aurait la Ligue des champions sans douze, quinze voire vingt des principaux clubs européens ? Elle serait probablement bien moindre qu'aujourd'hui et générerait donc un ruissellement d'argent moindre dans la pyramide du football.

Deuxième question : comment cohabiteraient cette "Super Ligue" et les compétitions domestiques ? Si les clubs participant à la "Super Ligue" avaient 350 millions d'euros de revenus garantis, cela ne fausserait-il pas les compétitions domestiques ? La superposition de ces compétitions privées et fédérales est bien possible mais elle aurait des conséquences qu'il faudrait analyser très précisément.

Quelles sont les armes juridiques à disposition de l'UEFA pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi