Le Croate Modric remporte le Ballon d’or à la barbe des Bleus

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
FRANCK FIFE / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

“Luka Modric écrit une page d’histoire !” s’enthousiasme le quotidien croate Vecernji List, soulignant que le footballeur est “le premier Croate à remporter le Ballon d’or”.

Modric a reçu son trophée, décerné par le magazine français France Football, lundi soir à Paris. “Élégant et aimable, comme lorsqu’il joue au football, il a exprimé sa joie et celle de tous les Croates, après avoir remporté une distinction qui le place dans une catégorie à laquelle seul un petit nombre de joueurs peuvent prétendre”, observe le quotidien sportif espagnol As.

Devant ses pairs, le joueur de 33 ans a fait part de “l’émotion unique” qu’il ressentait, raconte La Gazzetta dello Sport. “Je remercie mes collègues et toutes les personnes qui ont travaillé avec moi au Real Madrid et en Croatie. Et puis ma femme et ma famille, qui m’ont permis de travailler dans la sérénité”, a-t-il déclaré, cité par le quotidien italien. “Quand j’étais enfant, je rêvais de jouer dans un grand club. Maintenant, je suis au-delà du rêve”, a-t-il ajouté.

Sa victoire a douché les espoirs d’Antoine Griezmann ­ – arrivé troisième du classement – et de Kylian Mbappé, qui espéraient décrocher le trophée après leur victoire au Mondial en Russie. Mais Modric, finaliste de la Coupe du monde et vainqueur cette année d’une troisième Ligue des champions d’affilée avec le Real Madrid, avait remporté tous les prix individuels de l’année – meilleur joueur du Mondial, meilleur joueur UEFA et meilleur joueur Fifa.

Son sacre au Ballon d’or est donc amplement mérité, selon Marca, la bible du sport en Espagne, d’autant que Modric est “un architecte du jeu, pas un buteur, un joueur d’équipe, pas un soliste, un type normal”, à l’opposé de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, qui régnaient sans partage sur le Ballon d’or depuis dix ans. “L’histoire retiendra que c’est un vétéran croate de 33 ans, enfant de la guerre des Balkans, qui a mis fin au duopole Ronaldo-Messi”, poursuit Marca.

Premier Ballon d’or féminin

El País évoque aussi le passage de témoin, rappelant que “lorsque Cristiano Ronaldo a brandi son premier Ballon d’or, en 2008, Luka Modric était à l’aube de sa carrière de footballeur en Europe, tout juste arrivé à Tottenham. Le milieu de terrain croate de 23 ans était alors une promesse du football mondial”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles