Pour la Croatie, mourir peut attendre

Après 105 minutes de crispation, l'Education City Stadium vient de prendre feu. Voilà bientôt deux heures que la Seleçao bute sur une formation croate admirable d'abnégation et extrêmement bien organisée dans chaque centimètre carré du pré. Mais cette fois, le génie de Neymar a enfin permis de percer le coffre fort, laissant entrevoir une qualification pour le Brésil. Pendant les quelques instants que dure la pause au cœur de la prolongation, les milliers de supporters auriverde hurlent leur joie dans un boucan sans nom. C'était oublier un peu vite l'avertissement de Luka Modrić après le nul inaugural des siens face au Maroc : " Au fil du tournoi, la Croatie va s'améliorer. Nous ne sommes pas venus ici simplement pour participer. Nous avons de grandes ambitions. "

" Je pense que dans le foot, on dépend de ce que fait l'autre équipe et on a fait face à une…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com