Cuba a voté aux élections municipales, l'opposition dénonce des «pressions»

AP - Omara Garcia Mederos

Les Cubains ont voté ce dimanche 27 novembre aux élections municipales, dans un contexte de forte crise économique et d'appels à l'abstention de l'opposition qui a dénoncé des « pressions » sur ses candidats.

À Cuba, les bureaux de vote ont fermé à 19 heures, soit une heure plus tard que prévu, et le scrutin s'est déroulé sans incident. Les autorités ont déclaré que cette prolongation a été décidée pour répondre à une demande des bureaux de vote et des électeurs. Selon le Conseil national électoral, à 17 heures, près de 64% des plus de 8 millions de personnes âgées de plus de 16 ans - sur une population qui en compte 11,2 millions - appelées aux urnes, avaient voté. Ils étaient appelés à élire 12 427 délégués municipaux du Pouvoir populaire parmi les quelque 27 000 candidats désignés par les électeurs lors d'un vote à main levée dans les assemblées de quartier.

Avec le hashtag « YoVotoEl27 » (« JeVoteLe27 »), le gouvernement avait mené une intense campagne sur les réseaux sociaux, dans la presse et la télévision, toutes deux sous le contrôle du Parti communiste cubain (PCC) au pouvoir, qui ne présente pas de candidats aux municipales, mais supervise le processus électoral.

Des candidats de l'opposition empêchés de participer

Le Conseil pour la Transition démocratique (CTDC), plateforme d'opposition qui promet des changements dans le pays par des voies légales, avait appelé de son côté à l'abstention sous le slogan: « Sin pluralismo,#YoMeAbstengo » (« Sans pluralisme, je m'abstiens », ndlr).

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI