Cyclisme - À Travers la Flandre - Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) : « Je voulais voir où j'en étais »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le champion du monde français Julian Alaphilippe n'a pas vraiment existé lors de la semi-classique flandrienne À Travers la Flandre. Mais il a pu jauger ses capacités à quatre jours du Tour des Flandres, son grand objectif. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step, 22e d'À Travers la Flandre) : « D'un point de vue personnel, je n'ai pas fait grand-chose. On a vraiment ressenti la chaleur, j'ai essayé d'aider l'équipe du mieux que je pouvais. On avait Florian devant (Sénéchal), mais quand j'ai explosé dans l'une des côtes, je n'ai pas eu trop d'infos sur ce qui se passait. Je n'ai pas couru à l'économie aujourd'hui (mercredi), je voulais voir où j'en étais, savoir comment j'avais récupéré des courses italiennes qui m'ont vraiment fatigué. voir aussi Le classement de la course Quand j'ai repris l'entraînement, les sensations n'étaient pas incroyables. C'est pour ça que j'étais là sans stress, sans pression. Mais ça allait, je me suis fait plaisir, même s'il n'y a pas eu le résultat au bout. J'espère avoir de meilleures sensations dimanche (pour le Tour des Flandres). »