Cyclisme - AG2R-Citroën - Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën) va retarder sa dose de rappel du vaccin anti-Covid

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Belge d'AG2R-Citroën Greg Van Avermaet veut attendre la fin des classiques, son grand objectif du début de saison, pour sa troisième injection. Actuellement en stage à Dénia, en Espagne, avec l'ensemble de la formation AG2R-Citroën, Greg Van Avermaet a fait savoir qu'il allait repousser l'injection de sa troisième dose de vaccin anti-Covid après la saison des classiques, la période de l'année la plus importante pour lui. Greg Van Avermaet, au sujet de sa méforme en fin de saison dernière « Je mets ça sur le compte de la vaccination. À partir de là, je n'ai plus été capable de rouler à un haut niveau » Le Belge a expliqué que « la deuxième partie de la saison (2021) ne s'était pas déroulée comme (il) le souhaitait », notamment au moment d'aborder l'enchaînement Critérium du Dauphiné, Tour de France et Jeux olympiques, où il abandonna. « Je mets ça sur le compte de la vaccination, a-t-il poursuivi. À partir de là, je n'ai plus été capable de rouler à un haut niveau. Il faut vraiment bien la programmer, je l'ai faite juste avant le Dauphiné, après un stage très dur et avant une course difficile. Ce n'était pas une bonne idée. » Rentrée à Bessèges Les tests sanguins du vainqueur de Paris-Roubaix 2017 ont effectivement montré des signes de fatigue au cours de l'intersaison - période pendant laquelle il a d'ailleurs été positif au Covid, en novembre -, sans que le lien avec le vaccin puisse être clairement établi, mais Greg Van Avermaet préfère ne pas prendre de risque alors que le début de saison sera crucial pour lui. Il fera sa rentrée à l'occasion de l'Étoile de Bessèges début février, enchaînera avec le Tour d'Andalousie (16-20 février), avant de basculer vers un programme très « classiques » pour lui : le Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne, les Strade Bianche, Milan-San Remo, puis l'ensemble des classiques flandriennes jusqu'à Paris-Roubaix, le 17 avril, date à partir de laquelle Greg Van Avermaet planifiera sa dose de rappel. « Comme j'étais positif en novembre, j'ai des anticorps pour quelques mois », a-t-il précisé. lire aussi Greg Van Avermaet, un Flamand chez AG2R-Citroën

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles