Cyclisme - Cadel Evans Race - Cadel Evans Ocean Road Race : un coureur de Quick Step s'impose, comme d'habitude, grâce à Dries Devenyns

L'Equipe.fr
L’Equipe

Première course d'un jour de la saison World Tour et première victoire pour l'insatiable équipe Deceuninck-Quick Step, cette fois grâce au Belge Dries Devenyns, 36 ans. Les saisons se suivent et se ressemblent. Quelques heures après qu'en Argentine Zdenek Stybar a gagné l'avant-dernière étape d'un Tour de San Juan mené par Remco Evenepoel, Dries Devenyns s'est imposé en Australie sur la Cadel Evans Great Ocean Road Race, la première course d'un jour du calendrier World Tour, disputée le dimanche suivant l'arrivée du Tour Down Under. Soit trois coureurs de Deceuninck-Quick-Step, l'équipe qui finit chaque saison loin devant au classement des victoires (68 en 2019, 17 de plus que la deuxième) depuis une demi-douzaine d'années. Le classement Coéquipier apprécié qui a notamment beaucoup travaillé pour Julian Alaphilippe lors du dernier Tour de France, le Flandrien Devenyns n'avait plus levé les bras depuis juillet 2016 et son succès dans le Tour de Wallonie. À Geelong, à une heure de route de Melbourne, il a obtenu le septième bouquet d'une carrière pro commencée en 2007 en devançant le Franco-Russe Pavel Sivakov (Ineos) de plusieurs longueurs après lui avoir fait l'aspiration à l'entrée de la dernière ligne droite.

Les deux coureurs s'étaient extraits à cinq kilomètres de la ligne d'arrivée d'un groupe de 17 coureurs formé vingt kilomètres plus tôt, sur une attaque de Sivakov. Cinq coureurs de l'équipe australienne Mitchelton-Scott étaient pourtant présents dans ce groupe de 17 mais ils n'ont pas réussi à s'entendre. Leur leader, le Sud-Africain Daryl Impey, s'est classé troisième comme en 2019, où la victoire était déjà revenue à un coureur de Deceuninck-Quick Step, Elia Viviani, et 2018.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi