Cyclisme - ChM - Warren Barguil : «J'ai eu des troubles du sommeil pendant deux semaines»

L'Equipe.fr
Sélectionné en équipe de France, le meilleur grimpeur du Tour de France Warren Barguil revient sur une période compliquée qui a suivi son exclusion de la Vuelta par sa propre équipe il y a un mois.

Sélectionné en équipe de France, le meilleur grimpeur du Tour de France Warren Barguil revient sur une période compliquée qui a suivi son exclusion de la Vuelta par sa propre équipe il y a un mois.«Le vélo n’est pas fait que de bons jours, j’ai passé un super moment sur le Tour et un mauvais moment à la Vuelta», résume Warren Barguil, meilleur grimpeur du Tour de France (avec deux victoires d’étape), exclut du Tour d’Espagne après la 7e étape, par les dirigeants Sunweb (qu’il s’apprête à quitter pour Fortuneo-Oscaro) pour non-respect des consignes d’équipe. Il lui avait été reproché de ne pas attendre Wilco Kelderman, victime d’une crevaison, alors que le Français était juste devant le Néerlandais au classement général (13e). L’incident s’est produit il y a un mois. Pour compenser le manque de compétition, Barguil a travaillé dur. «Je me suis entraîné sérieusement, j’ai fait beaucoup de kilomètres. Je n’ai pas relâché la pression.»A l’écouter, rien n’a été simple cependant. «J’ai eu des troubles du sommeil pendant deux semaines, chose qui ne m’arrive jamais. Je n’étais pas dans mon assiette, mais je m’entêtais à dire que qu’il fallait que je passe outre cet épisode, avec le soutien de ma famille, en me motivant pour le Mondial. C’est ce qui s’est passé : ma motivation a dépassé le problème. Quand on essaie de me taper dessus, je me relève plus fort, je me laisse pas marcher dessus. J’ai un caractère fort, je peux rebondir mieux.»Le Breton cite un autre exemple : «L’an passé, j’étais malade à la Vuelta, j’ai dû abandonner, ce n’était vraiment pas un bon moment. J’ai peu couru et pourtant j’ai fait 8e du Tour de Lombardie. J’arrive à me faire mal à l’entraînement, c’est un atout. Je n’ai jamais dit à mon entraineur que c’est trop, au contraire un jour, pour une séance programmée à 6 heures, j’ai fait 6 h 40. Cela te transforme de savoir que tu vas représenter la France.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages