Cyclisme - Coronavirus - Coronavirus : les firmes textiles rejoignent le combat en produisant des masques

L'Equipe.fr
L’Equipe

Plusieurs équipementiers d'équipes cyclistes produisent depuis plusieurs jours des masques de protection, précieux pour lutter contre la propagation du coronavirus. Pandémie oblige, les besoins en masques de protection sont urgents. D'une part du côté des personnels de santé, mais aussi pour des professions comme les caissiers ou les éboueurs, qui continuent leurs activités en cette période de crise sanitaire. Raison pour laquelle plusieurs entreprises textiles changent leur fusil d'épaule pour se mettre à fabriquer des masques, à l'image de Noret. Habituellement occupées à confectionner des vêtements de sport, dont les tenues de l'équipe B & B Hôtels - Vital Concept de Jérôme Pineau, les couturières de l'entreprise bretonne s'attellent depuis plusieurs jours à fabriquer des masques de protections, lavables en machine. Zulte-Waregem participe à l'acheminent de 5 millions de masques en Belgique Une initiative loin d'être un cas isolé puisque d'autres firmes spécialisées dans les vêtements de cyclisme ont pris la même décision depuis le début de la crise. Parmi elles, Kitsbow, Orucase, Vermarc Sport ou encore Santini. La marque italienne, qui habille notamment les coureurs de la formation Trek-Segafredo, a annoncé pouvoir produire 10 000 masques par jour. Une contribution bienvenue compte tenu de la situation de l'autre côté des Alpes, l'Italie étant le pays le plus durement touché avec 7 503 morts selon le dernier bilan officiel.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi