Cyclisme - Coronavirus - Reprise de l'entraînement sur route de manière individuelle à partir du 11 mai prochain

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les coureurs professionnels français vont pouvoir reprendre l'entraînement à l'extérieur, mais de manière individuelle, à compter du 11 mai, date prévue pour un déconfinement progressif en France. Dans le cadre du plan de déconfinement progressif évoqué par Emmanuel Macron, le président de la République, les coureurs professionnels français vont être autorisés à s'entraîner de nouveau en extérieur à partir du lundi 11 mai après avoir observé un confinement total de cinquante-cinq jours en raison de l'épidémie de Covid-19, a-t-on pu apprendre dimanche de source ministérielle. Toute l'actu liée au coronavirus Cette reprise ne devra se faire que de manière individuelle et pourrait s'étendre au secteur amateur dans les mêmes conditions. Dans l'immédiat, aucune sortie d'entraînement collective ni stages d'équipes ne sera autorisée. Depuis le 17 mars dernier, les coureurs français n'ont pas eu la possibilité de s'entraîner sur la route et se sont contentés de séances d'home-trainer afin de maintenir une activité physique. Pour l'heure, le calendrier des courses en France est suspendu jusqu'au 15 juillet alors que le Tour de France a été reporté du 29 août au 20 septembre. L'annonce d'un retour à l'entraînement seul et en extérieur devrait être rendue publique mardi après-midi à l'issue du projet du plan de sortie de confinement qui sera présenté par Édouard Philippe, le premier ministre, lequel dévoilera devant l'Assemblée nationale les dix-sept chantiers prioritaires détectés par l'exécutif pour réussir le déconfinement. Parmi eux, le sport (comme la restauration, la culture et le tourisme) figure au chapitre de la reprise économique comme secteur impacté par le confinement qui a vu son activité s'arrêter net depuis de longues semaines. En lien avec Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances, et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, Roxana Marcineanu, la ministre des sports, a rendu ses propositions concernant les principaux domaines auxquels le secteur sportif pourrait recourir à partir du 11 mai : à l'activité partielle après la reprise d'activité ; aux fonds de solidarité au-delà du 20 mai ; aux exonérations de cotisations sociales pour les TPE (toutes petites entreprises) et les PME (petites et moyennes entreprises). Les équipes World Tour face à une crise sans précédent La semaine dernière, la Ministre des sports avait soulevé un début de polémique en annonçant que « le sport ne sera pas prioritaire » après le déconfinement et avait estimé qu'une éventuelle annulation du Tour de France ne serait « pas la fin du monde », avant de nuancer ses propos le lendemain en déclarant que la reprise du sport était un sujet majeur. Justement, cette reprise des entraînements pour les coureurs français, qui avait fait l'objet d'une demande écrite par l'UNCP (Union nationale des cyclistes professionnels) au ministère des sports, va désormais être accueillie avec un immense soulagement.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi