Cyclisme - Coronavirus - WTF - Coronavirus : Umberto Marengo, coureur professionnel devenu livreur pour aider les habitants de sa commune

L'Equipe.fr
L’Equipe

Suite au confinement dû à la pandémie de coronavirus, l'Italien Umberto Marengo s'est transformé en livreur pour venir en aide aux habitants de Collegno, la ville où il réside. L'Italien Umberto Marengo (27 ans), membre de la formation Vini Zabù-KTM, aurait pu prendre part au Giro à partir du 9 mai prochain. Mais la pandémie de coronavirus et la période de confinement en ont décidé autrement. Alors, pour se rendre utile, Marengo a décidé de se transformer en livreur, pour aider les habitants de sa commune, Collegno, située dans le Piémont, où vivent près de 50 000 personnes. « Avec ma copine, on a voulu manger une glace et, en cherchant sur internet, on a trouvé (un) glacier qui faisait la livraison à domicile, a raconté Umberto Marengo. C'est comme ça que je me suis demandé si je ne pouvais pas trouver des gens qui avaient besoin de quelqu'un pour apporter les livraisons. J'ai parlé avec le maire, qui m'a dit que c'était une bonne idée, et c'est comme ça que tout a commencé. » Tous les après-midi, Marengo fait donc sa tournée, entre 20 et 30 livraisons depuis trois magasins de Collegno, pour un total de 50 ou 60 kilomètres par jour, jusqu'à 70 juste avant Pâques. « Vu la situation actuelle, c'est toujours un peu d'activité physique en plus, a déclaré le cycliste italien. Mais ça n'a rien à voir avec un entraînement normal, même si j'essaie de faire la livraison le plus vite possible et de me dépenser le plus possible. » Mais cette sortie quotidienne lui permet au moins de limiter la dose d'home-trainer infligée par son entraîneur. « Je n'ai jamais aimé ça, a confié Marengo. Je préfère encore sortir sous la pluie et être trempé que de rester sur les rouleaux. C'est aussi une des raisons qui m'ont poussé à commencer ces livraisons. Pouvoir un peu se changer les idées et s'aérer l'esprit. » L'objectif principal est néanmoins autre. « C'est surtout pour être utile envers ma communauté », a assuré Umberto Marengo, qui a ajouté que, pour se maintenir encore davantage en forme, il essayait de prendre systématiquement les escaliers plutôt que les ascenseurs quand il arrivait chez les personnes qu'il devait livrer. Toute l'actualité du cyclisme

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi