Cyclisme : Coup de tonnerre pour l’avenir de Roglic ? La réponse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ces dernières heures, l’avenir de Primoz Roglic s’est retrouvé au coeur des rumeurs. En effet, la star de la Jumbo Visma a été annoncée sur le départ et pas pour aller n’importe où. C’est chez INEOS Grenadiers que le Slovène a été envoyé. Un transfert qui pourrait dynamiter le marché dans le monde du cyclisme, mais au sein de la Jumbo Visma, on a tenu à mettre les choses au point.

Et si Primoz Roglic retrouvait finalement le bonheur loin de la Jumbo Visma ? A 32 ans, le Slovène est présent au sein de la formation néerlandaise depuis 2016. Avec celle-ci, il a d’ailleurs remporté pas moins de 3 fois le Tour d’Espagne, mais ce que veut Roglic, c’est remporter le Tour de France. Cela fait maintenant 3 ans qu’il est en quête du maillot jaune, tentant ainsi de le ramener à Paris. En vain pour le moment. En 2020, Tadej Pogaçar l’avait dépassé à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées. En 2021 et en 2022, Roglic a dû abandonner. Et cette année, c’est de chez lui qu’il a assisté au sacre de son coéquipier, Jonas Vingegaard, sur la Grande Boucle. Le Danois pourrait ainsi reléguer Primoz Roglic au second rang et afin de retrouver un premier rôle, un départ pourrait donc être à l’ordre du jour pour le coureur de la Jumbo Visma.

La rumeur INEOS

L’avenir de Primoz Roglic s’est d’ailleurs retrouvé au centre des rumeurs ces dernières heures. En effet, suite à ce sacre de Jonas Vingegaard sur le Tour de France, le Slovène pourrait bien quitter la Jumbo Visma pour retrouver un rôle de numéro…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles