Cyclisme - Le cycliste ultra longue distance Mike Hall est décédé en course en Australie

L'Equipe.fr
Le Britannique Mike Hall, l'un des meilleurs spécialistes des très longues distances à vélo, est mort dans un accident de la route vendredi matin lors de l'Indian Pacific Wheel Race en Australie. Il avait 35 ans.

Le Britannique Mike Hall, l'un des meilleurs spécialistes des très longues distances à vélo, est mort dans un accident de la route vendredi matin lors de l'Indian Pacific Wheel Race en Australie. Il avait 35 ans.C'est vendredi aux aurores, sur une route d'Australie, que le Britannique Mike Hall est mort. Il pointait à la 2e place de l'Indian Pacific Wheel Race, une course cycliste de 5500 km sans assistance, un type d'épreuve dont il était l'un des plus grands spécialistes.Selon la police locale, l'accident s'est produit à 6h25 : le cycliste a été heurté par une voiture et est mort sur le coup, sans pour autant que les circonstances exactes soient clairement établies. Les organisateurs ont confirmé le décès du coureur via un communiqué à lire ici.Mike Hall se trouvait à 400 km de l'arrivée, prévue à Sydney, après 13 jours de course à 380km quotidiens de moyenne. Quelques heures auparavant, dans le point vidéo quotidien de la course, Mike Hall évoquait une grande fatigue et ses difficultés à bien voir dans la nuit.A 35 ans, l'Anglais était l'une des figures majeures des épreuves longue distance. Vainqueur de la TransAm Race (6000 km aux Etats-Unis entre les deux océans), double lauréat du Tour Divide (du Canada au Mexique en VTT) et fondateur de la Transcontinental Race (équivalent européen de la TransAm), Mike Hall détenait également le record du tour du monde à vélo, en 92 jours.Ces épreuves «ultra» - qui se sont développées dans les dix dernières années - ne se composent que d'une unique étape de plusieurs milliers de kilomètres que les coureurs couvrent en complète autonomie. Ils roulent ainsi entre 10 et 15 jours sans discontinuer, ménageant leur repos comme ils veulent. Mike Hall décrivait ainsi le principe fondateur de la Transcontinental Race, en 2016 dans le magazine 200 : «Un esprit et des règles inspirées du mouvement bike packing américain, qui est lui-même une réaction aux courses officielles. (...) Il s'agit d'encourager le courage, l'intégrité.»Les organisateurs de l'Indian Pacific Wheel Race ont évoqué «une perte immense pour la communauté cycliste dans son ensemble» et ont annoncé l'annulation immédiate de la course.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages