Cyclisme - Déconfinement : « la distanciation s'impose aux coureurs cyclistes », selon Roxana Maracineanu

L'Equipe.fr
L’Equipe

La ministre des Sports a évoqué la reprise de l'entraînement par les coureurs en vue du Tour de France (29 août-20 septembre). Interrogée sur le cas du Tour de France et le déconfinement des cyclistes mercredi soir sur France Info, Roxana Maracineanu a précisé les premières étapes à une reprise de la saison : « Je crois que la possible sortie des sportifs pour qu'ils recommencent leur entraînement a réjoui les cyclistes qui attendaient de pouvoir descendre de leur home-trainer, pouvoir reprendre un vrai vélo et aller plus loin qu'un kilomètre autour de chez eux. Eux vont pouvoir reprendre l'entraînement. » Le ministère avait déjà annoncé mardi que « le Tour de France n'[était] pas remis en cause, il n'y aura pas de grands rassemblements avant septembre mais le Tour débutant le 29 août, il peut y avoir des aménagements ». La ministre a ajouté sur l'antenne de France Info que « pour que le Tour de France ait lieu, il faut qu'un certain nombre de conditions aient lieu, qu'il puisse y avoir des épreuves préparatoires et qu'ils puissent rouler en peloton, pour l'instant, ce n'est pas le cas. La distanciation imposée au reste de la société s'impose aux coureurs également ». Roxana Maracineanu, à propos du Tour de France. « La doctrine actuelle n'impose ni son report, ni son annulation ni sa tenue » Néanmoins, elle restait prudente sur le sujet : « Aujourd'hui, il y a toutes ces incertitudes à lever et qui tiennent à la progression de la pandémie dans la société. La doctrine actuelle n'impose ni son report, ni son annulation ni sa tenue. » Sur le processus à venir, Roxana Maracineanu a ajouté : « Il faut que les coureurs puissent reprendre l'entraînement tout seuls, puis en groupe, puis pouvoir s'aligner sur des compétitions préparatoires pour le Tour de France. Je suis consciente que c'est essentiel pour la survie de beaucoup d'équipes professionnelles. » Pour le moment, un point d'interrogation subsiste sur la possibilité d'organiser des stages d'équipe durant cette période. La question de la possible tenue ou non du Critérium du Dauphiné, habituel prélude au Tour de France, et envisagé la deuxième semaine d'août - les dates de report n'avaient pas été officialisées - n'a pas non plus été éclairée.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi