Cyclisme - Dopage - Après le nouveau contrôle antidopage positif d'un de ses coureurs, l'équipe Vini Zabu s'auto-suspend

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe italienne Vini Zabu, impliquée dans plusieurs cas de dopage, a annoncé son auto-suspension, vendredi, après un nouveau contrôle antidopage positif d'un de ses coureurs. L'équipe Vini Zabu a décidé de s'auto-suspendre, vendredi, trois jours après l'annonce d'un contrôle positif à l'EPO de Matteo De Bonis, qui avait été testé hors compétition, en février. C'est le deuxième contrôle antidopage positif dans l'effectif en moins de 12 mois puisqu'un autre de ses coureurs, l'Italien Matteo Spreafico, a été lui aussi testé positif en octobre dernier lors du Giro. Après ce deuxième contrôle positif, Vini Zabu court le risque d'être suspendu entre 15 et 45 jours, une sanction prévue par le règlement de l'UCI. L'équipe italienne de deuxième division, qui a totalisé neuf procédures de dopage en 12 ans, selon la comptabilité du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC), avait toutefois été retenue en début de saison par les organisateurs du Tour d'Italie pour participer à la prochaine édition du Giro, à partir du 8 mai à Turin. Vini Zabu nie être impliqué dans le cas de dopage de De Bonis Après l'annonce du cas De Bonis, les enquêteurs italiens avaient procédé cette semaine à une série de perquisitions aux domiciles des coureurs et du staff de Vini Zabu. Selon Angelo Citracca, le directeur général de l'équipe, qui s'est exprimé vendredi sur le site spécialisé cyclingnews, rien d'illicite n'a été trouvé. « Tout s'est passé si vite que nous ne pensons même pas au Giro, a déclaré Citracca. Nous essayons toujours de comprendre ce qui s'est passé. Nous avons déjà rassemblé des preuves et les avons transmises à la police et à l'UCI. » Il a ajouté que son équipe n'était pas impliquée dans l'affaire De Bonis.