Cyclisme - Dopage - Les corticoïdes totalement interdits en compétition à partir de 2022

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'Agence mondiale antidopage (AMA) va totalement interdire l'utilisation de glucocorticoïdes en compétition, quelle que soit leur forme d'injection, à partir de 2022. Une décision dont se réjouit l'Union cycliste internationale (UCI). Exigée depuis longtemps par plusieurs acteurs du cyclisme, l'interdiction totale des glucocorticoïdes en compétition, et ce quelle que soit leur forme d'injection, va bientôt être actée par l'AMA. Dans un communiqué publié ce jeudi, l'UCI « se félicite » de cette avancée. Elle précise que les corticoïdes administrés par voie générale (orale, intraveineuse et intramusculaire) étaient déjà bannis en compétition, mais que cette décision permet désormais d'interdire tous les autres modes d'injection. lire aussi Toute l'actu cyclisme « Ce changement adopté par le Comité exécutif de l'AMA sera mis en application au 1er janvier 2022, ce qui laissera suffisamment de temps à l'UCI pour informer et sensibiliser les coureurs, leur entourage et les professionnels de la santé au sujet de l'utilisation appropriée des glucocorticoïdes à des fins cliniques dans le contexte de la lutte antidopage », précise l'instance. Son président, David Lappartient, estime qu'il s'agit d'un « nouveau pas important en faveur de la santé des cyclistes de haut niveau » après l'interdiction du tramadol en compétition en 2019 et l'introduction du protocole de prise en charge des commotions cérébrales en 2021.